Mais « deux éléments sont à garder à l'esprit et pourraient faire évoluer la situation », note l'institut de sondage : « Pour l'emporter, Antoine Maurice devra réussir à faire le plein des voix des électeurs de Pierre Cohen et de Nadia Pellefigue le jour J et la « certitude de choix » est légèrement plus faible (85 %) pour les électeurs déclarés d'Antoine Maurice que pour ceux de Jean-Luc Moudenc (93 %). Trois mois après un premier tour, le 15 mars, marqué par une forte abstention dans une France frappée par l'épidémie de coronavirus, le second tour, reporté en raison du ​A noter que les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultat, elles donnent une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.Le mode d'emploi du vote, les résultats du premier tour, ce qu'il faut savoir sur le second tour…Un sondage BVA pour « La Tribune » et Europe 1 diffusé le 22 juin montre un avantage très net à Paris à Anne Hidalgo, la maire sortante. « Pour autant, in fine, l'équilibre des forces à Paris ne devrait guère évoluer par rapport à 2014, voire évoluer en faveur de la majorité sortante.A noter que ces chiffres sont à prendre avec des pincettes, car le vote à Paris se déroule par arrondissements.Un sondage Ifop-Fiducial pour « Lyon Capitale » et Sud Radio diffusé le 23 juin met en lumière une situation favorable à Bruno Bernard, candidat à la tête d'un large rassemblement de la gauche et des écologistes dans la course à la Métropole de Lyon. Ces résultats sont toutefois à pondérer, les élections municipales à Lyon se déroulant par arrondissements et non à l'échelle de la ville entière.

La liste du NPA et de la France insoumise, mené par l'ex-candidat à laprésidentielle Philippe Poutou, obtiendrait 11 % des voix, soit globalement le même niveau que son score du 1er tour.Un sondage Ifop pour « La Voix du Nord » publié le 18 juin montre que Martine Aubry est en danger pour conserver la mairie de Lille. Eclairez votre réflexion avec des points de vue, des idées et des contributions de tous horizons.Reprenez un temps d’avance avec Les Echos. Municipales 2020: tous les sondages à deux jours du second tour À Lille, Le Havre, Toulouse, Marseille... les derniers sondages promettent des élections très serrées au soir du 28 juin. Tous droits réservés. A un mois et demi des élections municipales, le scrutin s'annonce serré à Lyon. En dernière position de cette triangulaire, la candidate de LREM, Violette Spillebout (24 %).L'institut de sondage note que « ces résultats mettent en exergue une situation plutôt complexe pour Martine Aubry, talonnée par une liste concurrente avec un écart compris dans la marge d'erreur, et qui ne semble pas bénéficier largement de la prime au maire sortant.

»Selon un sondage Ifop pour « La Tribune » publié le 17 juin le Parti socialiste serait en situation de reprendre Montpellier, ville qu'il avait perdue en 2014. 3.14k. »Un sondage Ifop-Fiducial pour « La Provence », CNews et Sur Radio publié le 17 juin montre que Marseille pourrait repasser à gauche pour la première fois depuis 1995. Il est possible d'agir, mais il faudra fournir des « efforts sans précédent. Michaël Delafosse, le candidat du PS allié à EELV, est donné en tête au second tour avec 39 % d'intentions de vote, devant le maire sortant Philippe Saurel (34 %).Quant à Mohed Altrad, le troisième candidat de ce second tour, il décroche et rassemblerait 27 % des intentions de vote. DOSSIER - A l'approche du second tour des municipales 2020, « Les Echos » vous propose une sélection des derniers sondages publiés … Si le RN pourrait rassembler plus d'un électeur sur cinq (22 %), Stéphane Ravier ne semble pas en situation de l'emporter, à l'exception possible de sa mairie de secteur.Ces résultats doivent « inciter à une certaine prudence », prévient l'institut de sondage. Par ailleurs, au premier tour, les intentions de vote sont marquées par une forte incertitude. Trois têtes … La liste LREM-Modem-UDI, menée par Agnès Buzyn, arriverait loin derrière (18 %).Anne Hidalgo devrait bénéficier de bons reports des électeurs EELV du 1er tour (75 % environ) et pouvoir compter également sur une partie des électeurs de Cédric Villani (sauf dans le XIVe puisqu'il s'y est maintenu), note BVA. Michèle Rubirola, à la tête d'une liste issue d'un rassemblement de la gauche et des écologistes, obtiendrait 36 % des intentions de vote au second tour. Pour les municipales à Lyon, un sondage BVA publié le 12 février 2020, place la liste LREM menée par Yann Cucherat et soutenue par Gérard Collomb en tête au premier tour …

Au second tour, les écologistes menés par Grégory Doucet prendraient la tête avec 36% des intentions de vote, devant Yann Cucherat (LaREM) et Etienne Blanc (LR) à égalité avec 32% des intentions de vote.