Le Barbier de Séville | Pierre – Augustin Caron de Beaumarchais | 1775Beaumarchais fait un théâtre offensif de satire sociale. Camille, amoureuse depuis toujours de son cousin, se réfugie dans l’austérité du couvent pour combattre ses sentiments.Lorenzaccio est une pièce de théâtre écrite en 1834 et inspirée par une idée de Georges Sand. Car c’est ce que j’ai pu voir dans la majorité de ces listes qui ne proposent que des auteurs du XIXe et XXe qui certes sont des classiques mais leur proximité dans leur temps ne leur accorde en rien l’exclusivité de nos lectures !Je suis avant tout un relecteur (certains livres 5 ou 6 fois ); très content d’avoir vu figurer « Jacques le fataliste » dans la liste des indispensables.

»« Plût au ciel que le lecteur, enhardi et devenu momentanément féroce comme ce qu’il lit, trouve sans se désorienter, son chemin abrupte et sauvage, à travers les marécages désolés de ces pages sombres et pleines de poisons. Pour ma part, et en considérant son oeuvre uniquement sur le plan littéraire, je pense que Notre avant guerre et Les sept couleurs n’ont pas leur place dans la liste des grands classiques de la littérature française.Bravo Adrian Super recueil de littérature j’adore MerciBravo ! Toute la population d’une ville entière se transforme en rhinocéros ! Vous voulez être baratté entre passé et futur, entre analepse et anticipation ?

»Ce qui était au départ une farce de Jarry et de ses camarades de lycée est devenu cette pièce qui annonce par certains aspects le surréalisme, l’absurde, et peut-être, par Ubu, les crimes du XXe siècle.L’un des derniers dramaturges romantiques, mais très singulier : existe-t-il une autre pièce qui peut prétendre incarner si bien le sentiment national et le panache à la française ?Classiques de la littérature française du XXe siècle : l’âge des extrêmesLes 150 classiques de la littérature française à avoir lu !Un livre qui eut une influence considérable (dans sa deuxième édition de 1927). Un seul Victor Hugo et un Marcel Ayme. Poèmes barbares | Charles Leconte de Lisle | 1862Le poète est né sur l’île de la Réunion et cela se sent. Un roi sans divertissement | Jean Giono | 1947Le Trièves, en hiver, dans un village, un hêtre où sont cachés des cadavres…Le mystérieux enquêteur Langlois…Et la fascination pour le Mal ! Jean-Christophe | Romain Rolland | 1904 – 1912Romain Rolland, l’homme de la justice universelle et de la communion entre les hommes, a écrit un roman singulier, un roman musical composé comme une symphonie, mais aussi un roman-fleuve historique qui décrit l’Europe en marche vers la guerre de 1914.105. »69. Paru en 1885, il relate l’ascension sociale de Georges Duroy.Cet homme arriviste et sans scrupules parviendra à gravir les échelons en usant de son charme et de stratagèmes politiques et judiciaires. Mais ne vaut-il pas mieux écrire un seul grand roman plutôt que dix de ratés ? D’Artagnan, Athos, Porthos et Aramis, mousquetaires du roi Louis XIII, combattent le méchant cardinal de Richelieu.Ce roman est à la base de la plupart des histoires de cape et d’épée de nos jours et a été adapté de très nombreuses fois pour le grand et le petit écran.Madame Bovary. Les jeunes héros idéalistes d’Antigone acceptent les compromissions de la vie avec désenchantement :« Je comprends seulement maintenant combien c’était simple de vivre… »Le plus lu des romans d’Aragon, dans lequel transparait une condamnation idéologique du monde et des valeurs bourgeois. Ça va aller vite, si je m’y attelle le week-end prochain, d’expédier la lecture de ces trois titres : « Les Rois maudits » de DRUON, « Les Misérables » de HUGO, et « À la recherche du temps perdu » de PROUST.

Les Thibault | Roger Martin du Gard | 1920 – 1944Oeuvre de facture classique mais très documentée et qui ne se refuse pas à aborder des thèmes modernes, ce roman retrace à travers les déchirements d’une famille l’histoire de la France d’avant 1914.Talent précoce, éternellement jeune, Radiguet a voulu égaler les grands classiques dans l’analyse des complexités du sentiment amoureux. Tout y est : le lion King, les Maasaï, le Kilimandjaro, le Kenya.« […]un délire tapé à la machine par un romancier idiot. L’homme libre n’évite pas toujours la fatalité.118. C’est ça mon livre. Ou peut-être ne fallait-il en choisir aucun, car l’auteur est…belge, bien sûr. Saint-Réal (1629-1692), Don Carlos (1672), la Conjurationdes Espagnols (1674). L’intrigue se déroule dans une Italie fantasmée de l’auteur.