Vous pouvez aussi nous soutenir par un don défiscalisé. Psychologue clinicien n’est ni une profession médicale, ni une profession paramédicale, ni une profession administrative. Ainsi le psychologue clinicien ne saurait être sous l’autorité du Cadre de Santé avec lequel il collabore. Plus de la moitié d'entre-eux sont des kinésithérapeutes, et leur nombre pourrait progresser encore d'ici 2030.Pour les paramédicaux, la liste des employeurs potentiels est longue : hôpitaux publics, cliniques privés, établissements médico-sociaux, instituts spécialisés dans l'accueil des personnes handicapées, maisons de retraite, associations, cabinets libéraux, services de soins à domicile, centres de rééducation fonctionnelle. C’est ce vers quoi tendait le rapport de l’IGAS et c’est ce vers quoi tend également le Ségur de la Santé. Lors de la première vague du J’en appelle donc à toute votre attention bienveillante, votre fibre républicaine et surtout au serment que vous avez formulé en tant que médecin : La formation universitaire pourrait être poussée jusqu’au doctorat professionnelSelon moi, les psychologues n’ont pas vocation à devenir des paramédicaux car ceci est incompatible avec leur pratique professionnelle.

Il y a donc une sélection réelle et exigeante dont le En institution, le psychologue clinicien est très souvent un cadre A, un cadre statutaire.

Dans privé, la situation n’est guère plus réjouissante.

Tandis que toutes les professions voient leurs situations professionnelles évoluer, une chose est sûre : les psychologues, sans cesse, passent à la trappe ! Ceci n’est pas non plus sérieux car consulter un « psy » est une démarche très personnelle.

Sus à la paramédicalisation, réfléchissons au statut de profession médicale pour les psychologues qui leur garantit l’autonomie nécessaire à leur travail pluridisciplinaire exempt d’une subordination subodorant que le Sujet, le patient, soit là pour se conformer aux … on aimerait vous dire un dernier mot.

broché Moi-même dans mon travail en IME, j’ai une approche comportementaliste avec des jeunes souffrant de troubles du spectre de l’autisme, je m’appuie sur la neuropsychologie pour ma pratique du bilan, j’ai des références psychanalytiques ou systémiques pour écouter les familles ou les élaborations de patients ayant accès au verbal…Psychologue clinicien n’est ni une profession médicale, ni une profession paramédicale, ni une profession administrative.

Par ailleurs, la promotion des personnels hospitaliers est favorisée.

Sans être médecins, les professionnels paramédicaux dépistent des problèmes de santé, contribuent aux soins et à l’amélioration des conditions de vie des patients.Parmi la vingtaine de métiers répertoriés, plusieurs profils coexistent. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Les professions paramédicales se distinguent, quant à elles, en 4 grands groupes : les soins de santé, la rééducation, l’appareillage médical et l’assistance médicale et technique.

Les mét… Les soins de santé.

La volonté de soumettre le remboursement de la consultation du psychologue sous condition de prescription d’un médecin, s’apparente à une paramédicalisation rampante de notre profession. Hélas, les pouvoirs publics ont surtout souligné qu’ils n’appréciaient guère constater que la profession ne s’inscrive pas dans les grilles antérieures (médical, paramédical, fermez le ban). La consultation remboursée en libéral ne se ferait pas sur prescription mais avec une prise directe de rendez-vous. Le psychologue est il un paramédical ? Cette autonomie du psychologue est garante d’une posture essentielle à son travail, d’être à la croisée de multiples champs expérientiels, et être vecteur du discours du patient sans subordonner le patient à sa propre subordination professionnelle.