Plusieurs personnages ayant traversé sa vie se pointent pour lui donner leur vision des choses… Ce n'est pas encore Noël que je viens de recevoir un merveilleux cadeau cinématographique !

Pari à nouveau relevé ! Mais la présence d’Abra Stone (Kyliegh Curran) permet de bien explorer les bas-fonds d’un pays en crise.

C'est du très bon.

Les premières notes de musique reconnaissables entre toutes du thème de « Shinning » mettent dans le bain d’emblée et on se laisse embarquer par cette variation sur le thème des humains dotés de dons, partagés entre bons et mauvais, et qui vont s’affronter. D'ailleurs, même King, beau joueur, n'a pu que saluer le talent de Flanagan à cet égard, on ne le contredira pas.

Même les temps plus lents ne sont pas gênants. L’équilibre est rétabli pour les fans, mais cela implique certains sacrifices, qui ne feront pas grimacer, comme la plupart des films impersonnels du moments.

Retrouvez les 324 critiques et avis pour le film Stephen King's Doctor Sleep, réalisé par Mike Flanagan avec Ewan McGregor, Kyliegh Curran, Rebecca Ferguson. L’ambiance fantastique est accrocheuse, les créatures, les capacités de ce don, le poids de celui-ci, tout est bien travaillé. Years following the events of The Shining (1980), a now-adult Dan Torrance must protect a young girl with similar powers from a cult known as The True Knot, who prey on … Société

Le film mélange bien l univers de King et de Kubrick.

Cela dit, ne boudons pas notre plaisir devant ce qui est la meilleure adaptation d'un roman de Stephen King depuis... eh bien... "Jessie" de ce même Mike Flanagan. Forcément, le défi scénaristique est déjà de taille à la base ! En tout cas c'est une réussite, l'histoire est prenante, les décors soignés, et on ne voit absolument pas passer les plus de 2h30 du film.

Jamais outrancier dans ses effets d'horreur, malsain, sombre et à la fois lumineux. Bref un autre film d'horreur qui sort du lot.

Christopher Nolan avec J'avoue que pendant les deux premiers tiers du film c'est assez barbant et pénible, tout cela pour mettre en place tous les personnages.

Irréversible - Inversion Intégrale Bande-annonce VF

La bande son est vraiment très prenante et crée cette angoisse tout au long du film. Un policier, une trafiquante et un ancien soldat font équipe pour aller à la source et retrouver les responsables.

Ce dernier lui offre une interview exclusive d’un grand peintre, isolé du monde depuis 50 ans, en échange d’un service… A sa manière, elle incarne l’avarice au sein de son groupe. Une suite a la hauteur et même plus plaisant que le bouquin.

Doctor Sleep (Docteur Sleep en version française) ... un critique d’art ambitieux au passé trouble accepte l’invitation d’un riche collectionneur.

Déjà en retard quand elle conduit son fils à l’école, une femme perd patience au volant et klaxonne agressivement afin que le conducteur du camion qui la bloque, immobilisé malgré le passage du feu au vert, avance enfin. Et bien le pari se révèle pour nous gagnant : L’univers est très vite captivant, on explore le Shining, pouvoir très abstrait car peu décris dans le premier film.

Donc pour résumer je dirais que c'est un très bon film un peu barbant pendant la majeure partie, mais qui retrouve toute sa splendeur dans la dernière partie, une fois qu'on voit l'hôtel.

Toto, mauvais élève, chapardeur et insolent, se retrouve accusé à tort d’avoir saboté l’inauguration d’une exposition organisée par le richissime et véreux patron de son père.

Il manque peu être le côté folie de Shining qui la est remplacé par les pouvoirs mais ça reste la bonne surprise de cette automne.

Mike Flanagan nous raconte bien évidemment un nouveau prolongement de cette histoire se basant avant tout sur l'écrit de King mais il n'omet jamais rien du lien ténu entre passé et présent et en tire une force incroyable où les maux de Danny Torrance et les choix visuels de Kubrick forment un tout sous la forme de souvenirs partagés en communion par le personnage et le spectateur.

Publiée le 6 novembre 2019