Suivre son activité Aux palpitations grandissantes des premiers échanges des héros et de la menace qui les guette, la bande-son répond avec des chœurs comme aspirés à l'unisson des morts laissés cruellement sur la route du camp adverse. Doctor Sleep est la fusion parfaite de l'oeuvre littéraire de Stephen King et du chef-d'oeuvre horrifique de Stanley Kubrick mais l'auteur Mike Flanagan ne s'oublie pas pour autant dans l'hommage (plus présent dans la dernière partie mais mince que c'est exaltant ^^) et nous propose un film fantastico-horrifique d'un onirisme terrifiant ainsi qu'hypnotisant (parfois vertigineux) qui est cela va s'en dire très jouissif ! Une suite a la hauteur et même plus plaisant que le bouquin.

Mit Von Ewan McGregor et Rebecca Ferguson nous livrent d’excellentes prestations, comme la jeune Kyliegh Curran, bluffante. PS: la fin va réveiller pas mal d'émotions chez les fans comme moi de Shining ;). Super

Il est impossible de ne pas être contemplatif de l'esthétisme du métrage qui rend hommage au premier film (d'ailleurs certaines reconstitutions sont bluffantes), la bande originale et le design sonore ne forme qu'un pour créer une atmosphère auditive angoissante et omniprésente, côté casting c'est un véritable plaisir de retrouver Ewan McGregor qui campe un Danny très intéressant et étrangement ressemblant à un certain Ben Kenobi puis il est impossible de ne pas tomber sous le charme du charisme de Rebecca Ferguson qui est manifestement la méchante la plus crédible que j'ai pu voir cinéma, les autres acteurs font très bien leur job (ça fait plaisir de revoir Bruce Greenwood). Dan Torrance, der immer noch unwiderruflich von dem Trauma, das er als Kind am Overlook erlitten hat, immer noch unwiderruflich vernarbt ist, hat gekämpft, um einen Anschein von Frieden zu finden. « Doctor Sleep » est loin du chef-d’œuvre, mais se positionne comme un immense hommage aux hommes qui ont permis au shining de s’exprimer, avec autant de nuances, de noirceurs et de mystères. ": Til Schweiger im deutschen "Das Schicksal ist ein mieser Verräter"

Docteur Sleep est donc un film remarquable, aux images et au casting maitrisés. Depuis, c'est l'un de mes films cultes, je l'ai en VHS et en DVD et je l'ai vu environ 15 fois et je le connais par coeur. Suivre son activité

Il manque peu être le côté folie de Shining qui la est remplacé par les pouvoirs mais ça reste la bonne surprise de cette automne. Je tiens à préciser avant tout chose que cette critique sera 100% spoilers vous voilà dés à présent prévenu.

November 2019

Suivre son activité Suivre son activité Tout est d'ailleurs fait pour que l'on soit nous-mêmes irrésistiblement aspirés au sein de ses enjeux, les interactions entre Abra (Kyliegh Curran) et Rose (Rebecca Ferguson, absolument géniale) ne cessent de monter en puissance avec leur lot de faux-semblants dont les personnages et, par ricochet, Flanagan usent avec une maîtrise ne pouvant qu'emporter l'adhésion. Ce dernier s'impose comme le cinéaste le plus doué actuellement pour saisir l'essence d'une histoire de King et la retransmettre avec sa patte personnelle à l'écran. A ce titre Rebecca Ferguson écrase par son jeu son partenaire, un Ewan McGregor que l’on trouve un peu fade.